Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 16:27

      Souvent l’amour est là, nous ne le voyons pas,

  Mais il est bien présent, plus fort que le trépas,

  Je m’en vais vous conter, l’histoire si banale,

  D’un amour très puissant, avant la mort finale.

 

L’écolier de retour, insouciant et très gai,

 Le mourant l’attendait, son oreille aux aguets,

 Repoussant son départ pendant plus de deux heures,

 Pour la dernière fois, soigner son coup de coeur.

 

L’écolier de retour, insouciant et très gai,

 Entra dans cette pièce où c’est la fin du guet,

 Le regard qu’il reçut, à la fois doux et fort,

     Permit à son esprit, de gouter ce don d’or.

 

Le mourant s’éteignit d’un air vraiment serein,

 Et l’écolier pleura, sa patte dans la main.

 

 

 

Repost 0
Published by sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 10:32

Le mal a le talent à travers les humains,

De prendre de l’ampleur, de flatter la souffrance,

Des riens accumulés entraînent dans la danse,

Nombreux enfants perdus qui plongeront demain.

 

Nous ne pouvons rester, qu'un aveugle à l’image,

Qu’ils reçoivent partout de la loi du plus fort,

En nous plaignant ensuite en voulant des renforts,

De leur soif de pouvoir qu’ils transforment en rage.

 

Devons nous leur donner les armes nécessaires,

Pour tirer leur épingle, éviter d’être cibles,

Vile acquisition aux dépens d’autres faibles,

 

Pour regretter après, retraite sans envie…

Rassemblés en discours, chacun pour soi en vie ;

Demain, soyons ensemble en devenant des pairs !

 

Repost 0
Published by sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 18:33

Nous prenant enfantin et rempli d’espérance,

Nourri de nos désirs, transparents, si nacrés,

Le temps est un émail plein d’idéaux sacrés,

Plombé d'incertitude et de persévérance.

 

Lors du premier malheur, toujours plein d’ignorance,

Nous refusons de voir nos rires massacrés,

Quand dent est couronnée et chagrins consacrés,

Elle mâchouille en force et envoie en errance.

 

Nous durcissons alors en devenant plus forts,

Et ce temps enchâssé de multiples renforts,

Brutalement arrache à racine accueillante, 

 

Ce qu’il nous a donné, sourires vraiment chers,

Cette leçon apprise, il nous enlève amante ;

La mémoire fraisée, il finit par nos chairs.

 

Repost 0
Published by sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 12:00

Nous devons nous méfier de nos beaux idéaux,

Qui s’effritent souvent à l’épreuve des faits,

Ils sont fiers dans l’attente et si vite défaits,

Quand chaque vie impose, à tous, ses rodéos.

 

Pure rime toujours avec faible mémoire,

Qui nous impose alors sa maigre conscience,

Morale du moment n’est pas une science,

Et colère qui sort ne vide pas l’armoire.

 

Pulsion et névrose en nous s’installeront,

Surtout si notre ego tourne toujours en rond,

Altruisme et bonheur seront la bonne alliance,

Quand réussite en tout ne sera plus avoir. 

 

Y rajouter un dieu n’apporte aucune aisance,

Si nous réalisons qu’être n’est pas se voir !

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:21

Il y a des instants vraiment sans intérêt,

Où notre temps perdu s’écoule enterré,

Nous étouffant parfois d’alcool ou de sornettes,

Ou bien nous déprimant par nombreuses paillettes.

 

D’autres heureusement apportent la finesse,

Donnée au canapé lorsque sentiments naissent,

Dans la bulle fragile, éclatant du champagne,

Mais la fête finie, espoir y est en pagne.

 

Il nous arrive aussi sur cet abrupt sentier,

De trouver un joyau qui fait de nous rentier,

Diffusant dans le corps cette vive chaleur,

 

Un bien être profond sans aucune pâleur,

Qui sans en avoir l’air éclaire sans pitié :

C’est une belle étoile appelée amitié !

 

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 09:40

      L’escargot est petit, glissant vers fusion,

Détruit cerveau actif, laissant illusion,

Finesse de mémoire et temps qui est mobile :

Conscience d’une goutte ; elle qui est sans bile.

 

Son corps est toujours là, son esprit part ailleurs,

Vers des lieux si lointains, profondeur de ses peurs,

Robe dans le placard n’est que bout de tissu,

Et le parfum qui flotte, évapore l’issue.

 

Quand le froid m’envahit, que j’habille mon âme,

D’un doux, profond et chaud, souvenir de la femme,

Je ne peux que panser cette chair tant aimée,

Et pleure doucement, celle qu’on dit Mémé.

 

Traversant champ glacé, la pleine chute libre,

J’aperçois bien plus bas, mes peurs…en équilibre.

 

 

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 12:08

Trône majestueux, le jour de votre vie,

Tous vos amis présents, qui suscitent l’envie,

Et vous êtes si frêle avec le teint pastel,

Une auréole pure, une fleur sur l’autel.

 

Alors que votre amour s’avance doucement,

Une larme se forme en coulant lentement,

Et son visage empreint de noble nostalgie,

Dégouline sur joue, agitée et vigie.

 

Fragile papillon, sa main virevoltante,

Pose alors sur la vôtre un lourd poids qui le hante,

Puis, tendrement, il prend l’icône si prisée,

    Il la serre si fort qu’il pourrait la briser ;

 

Maintenant il bafouille, un mouchoir contre l’œil,

En vous voyant si belle en ce si vil cercueil.

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:48

Il peut mener au ciel ou vous donner les nerfs,

Etre la belle porte, ouvrant l’imaginaire,

Newton a bien créé avec la simple pomme,

Ce que Dieu a détruit, Eve n’étant pas homme.

 

    Un fomenteur de guerre ou la muse d’artistes,

Dévastateur de rire ou créant plein de pistes ;

Ce bienfait, ce fléau, nous le connaissons tous,

Il s’insinue en nous sans que diable ne tousse.

 

Ne le rejette pas, son arrivée prochaine,

Fera de toi un roi, te couvrira de chaînes,

Attendant de savoir ta façon de combler,

Ce puits obscur sans fond sera d’or, de remblai.

 

A toi de décider à l’orée de la nuit,

Ta façon d’accueillir notre indécis ennui.

 

 

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 01:02

Dans l’ombre du soleil, je pleurais sa présence,

Privé de ses rayons qui montre son absence,

Je regrette chaleur qui caressait mes pores,

Qui me brûlait la peau mais réchauffait le corps.

 

Dans le sombre grenier de ma maison hantée,

Je regarde dehors, cet étranger qui pose,

 Ses délicates mains, petits magiciens d’Oz,

 Si blanches, si pures, que nous frôlons gantés.

 

Accueillons l’étranger, acceptons sa blancheur,

    Dont le froid vif et sec nous réchauffe le cœur,

Car il rappelle en nous ceux qui loupent la fête.

 

Quand nous voyons du ciel tomber une tempête,

Tous ces petits matins, médailles ou revers,

Devraient nous réveiller ; bonjour monsieur l’Hiver.

 

 

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 12:32

Dans l’ombre du chemin, nous revenons souvent,

A l’endroit qui pour nous, représente l’auvent,

Ce « chez nous » extérieur, qui par l’apaisement,

Nous procure un solide et rigide ciment.

 

 Autrefois si sacré, ce lieu est sans effet,

Pourquoi ce sentiment, qu’aujourd’hui rien n’y fait ?

Un papillon s’envole et une rose embaume,

Le soleil à son poste, où se trouve le baume ?

 

 La magie est partie, un souvenir s’éloigne,

Ce beau visage aimé, malgré ma forte poigne,

Jeune fleur en bouton que destin a cueilli,

S’efface lentement de mon cerveau vieilli.

 

 Tout en flottant vers elle encadré de cyprès,

Seul son rire me reste, en cristal et si près.

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sonnets
commenter cet article

Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche