Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Shûsaku Endô était, à mon humble avis, le plus grand écrivain japonais…

Un des plus grands romanciers de notre temps» a dit de lui Graham Greene.
Mes 2 livres préférés : « Un Admirable idiot » et « La Fille que j'ai abandonnée » ; pour la finesse psychologique dont il fait preuve, de l’art, du très grand art…
Sinon, « En Sifflotant » donne une vision très précise des contradictions du japon actuel ; écrit il y a 20 ans et toujours d’actualité !

Shûsaku Endô travaille toujours sur une histoire simple, sans événement extraordinaire, avec des personnages ordinaires, réagissant, avec leur logique, aux événements. 
Il arrive un moment où certains personnages (les plus sûrs d’eux souvent) se retrouvent enfermés dans leurs contradictions et, mine de rien, Shûsaku Endô montre la sortie.  

Evidemment, cela peut sembler trop simpliste et poussif mais vu l’importance des hiérarchies sociales au Japon actuellement (à l’époque, c’était encore pire), la plupart des individus n’ont pas assimilé le message…et ce n’est pas beaucoup mieux dans nos sociétés occidentales où l’une des premières questions que l’on s’entend poser lors d'une première rencontre est : « quel est votre métier ?»…

Shûsaku Endô est mort en 1996.

 

 

Un Admirable idiot :
Un Français, Gaston Bonaparte, descendant très éloigné du connu, arrive au Japon en voyage d’étude ; il est « accueilli » par 2 jeunes Japonais qui le méprisent.
En effet, Gaston est un « pot fêlé » (par exemple, il s’identifie au chien - lui-même hors norme - qui le suit et qu'il dénomme Napoléon…), il va déverser ses émotions brutes sur ces 2 japonais…finiront-ils par fleurir ?
A lire absolument !

Avec Shûsaku Endô, il faut aller voir plus loin que le « doigt » et regarder ce qu’il nous montre…
Le propos n’est certainement pas de dire « ce n’est pas bien d’être méchant avec ses inférieurs » (ce qui serait un conte moraliste à la M6) mais de remettre en cause les hiérarchies sociales, instinctives chez tous les individus et plus particulièrement dans la culture japonaise.
Gaston nous est-il inférieur ?
Pas si sûr nous répond subtilement Shûsaku Endô…et il nous dit pourquoi !
Evidemment si l’on suit son raisonnement, une question nous vient à l’esprit : pourquoi le traitons-nous comme tel ?

En clair, cet écrivain nous pousse à nous remettre en question ; avec des histoires simples certes mais jamais simplistes…
Et ça, c’est la marque d’un grand écrivain !



La Fille que j'ai abandonnée :

Yoshioka a une aventure avec Mitsu, une aventure banale sans lendemain, qu’il s’empresse d’oublier…puis, insidieusement, au fil des années, Mitsu devient une obsession pour lui et il va consacrer son existence à la retrouver coûte que coûte…
Histoire bouleversante où les priorités données à l’ambition laissent un goût amer face à une autre forme de réussite : celle de sa vie…2 très beaux personnages que l’on suit avidement dans leurs parcours !
 

 

Shûsaku Endô a écrit:

Sans même lui dire au revoir, ni lui faire un signe de la main, je montai dans le wagon. J'entendis sa voix crier quelque chose dans mon dos - "quand se revoit-on ?" - mais les portes se refermèrent avant qu'elle ait pu terminer sa phrase. Alors que le train s'ébranlait lentement, j'éprouvai une joie cruelle en me retournant vers la fenêtre : Mitsu, la bouche ouverte, incrédule, trottait le long du quai, une main à moitié levée en l'air...

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche