Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Qu’on l’accepte ou non, la productivité, dans les pays développés économiquement, s’accroît plus vite que la croissance, donc nous aurons besoin de moins en moins de travail pour produire de plus en plus. Il suffit de regarder sur un siècle, malgré la hausse faramineuse de la production de biens et services, le temps de travail a été considérablement réduit.
   

Au lieu d’une course effrénée à la croissance assortie d’un camouflage plus ou moins adroit des chiffres réels du chômage, il serait plus intelligent de se pencher sur la place du travail dans notre société (travailler n’est pas un but mais un moyen) et sur une répartition des richesses plus équitable, plus efficace et favorisant une harmonie dont nous sommes loin.

Il faut ouvrir des portes, proposer des alternatives réelles ; une véritable égalité des chances.

·     Nationalement, un héritage financier égalitaire. Le but à terme serait de verser à chaque individu, en 2 fois (à 18 et 25 ans) une somme d’argent identique pour tous. Cet argent proviendrait des capitaux des personnes décédés donc plus d’héritage individuel (sauf pour quelques souvenirs…). Après tout, au Monopoly, jeu capitaliste par excellence, chacun possède la même somme au début.

·     Un système de répartition international des richesses. Tous les pays verseraient 5% de leur PIB aux autres pays. Au moins 40% de cette aide devra aller à l’éducation, 20% à la santé et 20% à des infrastructures économiques non directement rentables. Cette redistribution d’une partie du PIB ne peut donc pas être assujettie à des exigences politiques et humanitaires, par contre les services créés, principalement éducatifs et sanitaires, seront gérés par des directions indépendantes du pouvoir en place et soumis à une chartre stricte. Evidemment si l’on accompagne cela d’un droit international avec tribunaux et police pour le faire respecter, je ne dis pas non…

·     Un système d’amortissement du chômage par le temps de travail : Par exemple, 1 ou 2 fois par an, si le nombre de chômeurs dépasse 1 million on diminue le temps de travail, par contre si le nombre passe en dessous de 500.000, on l’augmente. Avec les mêmes taux de cotisation, la partie d’allocations chômage économisée servirait à compenser la perte des petits salaires.

   

Les entreprises sont au service de la société et non l’inverse. L’enrichissement des propriétaires des moyens de production ne peut se justifier que si ces moyens servent, in fine, la société ; les entreprises s’adapteront. De toute façon, vu la façon dont la plupart des entreprises actuelles gèrent le long terme en terme de ressources humaines… Et puis on peut accroître la période sans réajustement ou les seuils.

   

Le monde actuel est déséquilibré et ces propositions de répartition des richesses, certes nécessitant une remise en cause de postulats ancrés dans les mentalités, portent en eux 2 idées fortes ; l’égalité des chances, du moins sur le plan financier nationalement, et la solidarité.
   

Si l’on attend pour réformer que les mentalités changent, on peut attendre longtemps. Et si l’on attend que l'OMC introduise des règles équitables pour tous, alors là ce n’est même pas la peine d’attendre, son but est tout autre…
Les mentalités changent parce que des individus initient des changements. Et changer les choses sans choquer, ni bouleverser les habitudes ou les préjugés et sans risque, c’est ne rien changer.
   

Il n’y a pas une logique économique, comme les conservateurs de tout poil le serinent, mais des logiques économiques différentes suivant l’objectif à atteindre et même pour un même objectif.
La répartition des richesses n’est pas une aide, mais une manière de corriger l’iniquité de la répartition économique.

Une économie au service d’une société harmonieuse et non une société au service d’une économie florissante en terme de production mais génératrice de graves déséquilibres (sociaux, écologiques, financiers…).
Produire des biens ? Pourquoi pas, mais lesquels, comment et pour qui…les réponses à ces 3 questions sont plus importantes que le volume !

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche