Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:36

Vous, belle au teint pastel,

Des fleurs couvrant l’autel,

Amis donnant envie,

Le jour de votre vie.

 

Puis votre aimé s’avance,

Avec son cœur qui pense,

Et une larme à l’œil,

Quand treuil descend cercueil.

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Hexasyllabes
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 08:22

Paul Tétaclac recevait sa récompense après 2 ans d’efforts acharnés à la tête d’une des usines de boites de conserve Bongrain…il avait réussi à réduire le temps de fabrication de 5% par rapport à toutes les autres usines ; il en était très fier mais gardait jalousement sa méthode.

Le travail, ça paie au bout du compte, disait-il à tout bout de champ…avec une bonne formation bien sûr rajoutait-il depuis qu’il était « grand » écolier…

 

Juste avant de partir vers les sommets, il se dit que, pour faire bonne mesure, un surcroît de rentabilité ne pourrait que le servir, il réorganisa donc la maintenance…mit en retraite et préretraite les 10 ouvriers du service et embaucha 5 jeunes en contrats de formation et 5 ouvriers avec un peu d’expérience pour constituer des binômes efficaces et beaucoup moins onéreux.

 

Quelques mois après son départ, l’usine retrouvait une cadence de fabrication moyenne et son successeur, fébrile, épluchait jour après jour des monceaux de statistiques sans rien comprendre. La direction générale était très impressionnée.

Hébert Traucoul, un des préretraités, se disait que décidément le mélange d’huile et de graisse qu’il avait concocté à l’usine et qui marchait si bien sur les machines d’usinage, fonctionnait tout aussi bien sur son tour à bois…il en était bien content.

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Contes
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 00:01

Souvenirs d’enfance,

Ricochant sur le printemps,

Ne seront jamais fanés.

P73-Printemps

Les fleurs oubliées,

Reviennent nous exhaler,

Tous leurs parfums d’autrefois.

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Sedôkas
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 07:24

Qui attrapera mon cœur dense,

Avant qu’il ne soit en partance,

Qui me donnera ma pitance,

Qui attrapera mon cœur dense.

 

Ce cœur accroché au silence,

Allez tant pis, je vous le lance,

Qui attrapera mon cœur dense,

Avant qu’il ne soit en partance.

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Triolets
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:01
Douceur revenue,
Alors Nature et ses fruits,
Exhalent la vie !
P73-Printemps
La porte à printemps,
      Devant son tapis de fleurs,
S’ouvre en grand pour nous.
 
Repost 0
Published by Sousmarin - dans Haïkus
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 00:01

Déferlante vague,

Qui nous submerge en entier,

Et qui balaie tout !

p72-la-colere.jpg

Gagné par colère,

Nous ne sommes guère plus,

Qu’un fétu de paille.

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Senryus
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 20:53

Partir, ne jamais revenir,

Cheminer gaiement vers l’étoile,

Qui apparaît sans prévenir,

Partir, ne jamais revenir.

 

Plus rien en nous ne peut tenir,

L’amour nous a pris dans sa toile,

Partir, ne jamais revenir,

Cheminer gaiement vers l’étoile.

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Triolets
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 00:01

Quand le dieu soleil,

Fait révérence à la Lune,

L’homme est subjugué !

P71-venusetlune.jpg Le petit et proche,

Obscurcit toujours lumière,

Venant de plus loin.

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Senryus
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 09:42

Goût du fruit défendu, licorne se détourne,

Je me cherche la fée où le Peter Pan tourne,

Quand je vois ma Vénus, c’est mon cœur qui est pris,

L’Eldorado trouvé, c’est mon âme qui rit.

 

J’enfourcherai Pégase à fond vers le soleil,

Comme la Blanche Neige, un beau jour sans pareil,

Lorsque sur le chemin, le chant d’une sirène,

Me déroutera l’âme en me donnant ma reine.

 

Repost 0
Published by sousmarin - dans Alexandrins
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 10:04

Harassé par un travail prenant sur une mygale particulièrement dangereuse, je fis un geste malencontreux qui me fit dire  « merde », juste avant de mourir.

Je tiens à marquer bien fort mon indignation face au baratin du couloir avec une lumière éclatante qui vous attire et vous enveloppe dans un doux cocon…en fait, vous arrivez dans un couloir étroit glacial, rempli de morts qui se bousculent et au bout duquel on vous demande le formulaire b456. Si vous mettez du temps à répondre, on vous pousse, on s’exclame :

 - Encore un jeune mort qui n’est pas passé par le 1200ème étage pour son formulaire, pfft… 

Bien sûr, les corps ne sont plus là, les bousculades ne sont que des courants d’âmes.

Bon, je vous épargnerais les 3.560 premières années passées à errer entre bureaux et formulaires pour en venir directement au bureau des répartitions. Quoique, je pourrais vous raconter ma rencontre avec une autre âme, pourtant d’une extrême brièveté, à peine un siècle…mais non, soyons sérieux et passons au sombre bureau susnommé où une petite âme particulièrement déplaisante m’attendait de pied ferme.

-          Au suivant…Bertier, dit-il en regardant sa paperasse, chaud ou froid ?

-          Plait-il ?

-          Vous préférez le chaud ou le froid ?

-          Le chaud dis je en pensant à un bon café brûlant

Trois millièmes de secondes plus tard, je me retrouvais sur un iceberg…le problème quand vous ne rencontrez personne, c’est la difficulté à convaincre de l’iniquité de votre sort…cela dura 20.236 années bien frappées. Puis un jour :

-          Au suivant…Bertier, dit-il en regardant sa paperasse, chaud ou froid ?

-          J’adore le froid !

Deux millièmes de secondes plus tard, je me retrouvais sur l’iceberg…pendant 185.326 ans. Puis :

-          Au suivant…Bertier, dit-il en regardant sa paperasse, chaud ou froid ?

-          Tiède ?

-          Bien Bertier, vous apprenez vite.

Un millième de seconde plus tard, je me retrouvais sur l’iceberg, entouré de guignols ailés et asexués gesticulant avec des lyres ! Non seulement, il faisait froid mais en plus j’avais mal à la tête et même pas de quoi me réconforter les yeux…356.258 ans plus tard :

-          Au suivant…Bertier. Bon, nous aimons nous assurer de la qualité de notre service, bien que nous n’en doutions point…vous aimez votre petit coin de paradis ?

-          NON !

-          Cette réponse n’est pas prévu dans le formulaire P256, veuillez la reformuler s’il vous plaît.

-          Il ne me plaît certainement pas mais pour être plus clair, cet iceberg est un enfer glacial, rempli de mauvais musiciens et de temps perdu. Je veux du soleil, du sexe et du vin (château margaux 82 si possible) !

-          Tout cela n’est plus possible, vous êtes mort.

-          De la chaleur tout du moins.

-          Nous avons un endroit où il fait chaud mais il faut le mériter !

-          Mais que faut-il donc faire ?

-          Avez-vous tué ?

-          Non.

-          Violé ?

-          Non.

-          Volé ?

-          Oui ! Là j’ai bon !

-          Des pauvres ?

-          Non.

-          Ca ne compte pas alors.

-          Mais pourquoi ?

-          Pas assez grave.

-          J’ai volé 3 francs dans le porte-monnaie de ma mère lorsque j’avais 8 ans…elle était pauvre…dis je en rougissant.

-          Nous le savons, pêché véniel.

-          Nom de dieu !

-          Attention de ne pas blasphémer ici !

-          Putain de nom de dieu et sans majuscule, réitéré-je à foison.

-          Crime F1256. Vous êtes condamné aux flammes éternelles !

-          Merci.

Et je ne vécus pas heureux mais bien au chaud tout au moins…

 

 

 

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Contes
commenter cet article

Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche