Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 07:14

La douleur le taraude, il a froid, il ne peut plus résister à cette vague qui l’emporte loin, si loin…il ne peut rien, lui ce garçon si convenable, face à l’inéluctable mort qui le frappera en ce premier jour de printemps 2044. Dans sa nouvelle vie, la première chose qu’il pense en son âme dépouillée est Vishnou...puis il se retrouve dans un couloir étroit, glacial, rempli de morts qui se bousculent et au bout duquel on lui demande le formulaire b456. Il met du temps à répondre, on le pousse, on s’exclame :

-« Encore un jeune mort qui n’est pas passé par le 1200ème étage pour son formulaire, pfft… »

Bien sûr, les corps ne sont plus là, les bousculades ne sont que des courants d’âmes.

 

Perdu, il l’est assurément. Au moment où il indique, à une petite aura particulièrement déplaisante, qu’il est, où plutôt qu’il était corrige t-il immédiatement, écrivain, il entend une petite voix, fragile, vulnérable, asexuée, qui l’interpelle.

-« Vous ! » S’écrie-t-il, stupéfait mais la laissant tout de même s’infiltrer en lui. A ce moment précis, le sens de la phrase « La mort est toujours la même mais chacun meurt à sa façon » frappe de plein fouet son cœur à jamais solitaire.

-« Morte depuis 77 ans et pourtant si vivante, que faites vous ici ! » Quand il est lancé ainsi, sur des sujets importants et inépuisables, les mots s’enchaînent les uns aux autres et sa voix commence à chanter.

-« Pas besoin de choisir votre langue, pensez hindi, ourdou ou anglais selon votre souhait. » Lui répond-t-elle en précisant, souriante, alors qu’il regarde son poignet en pensée : « On m’a confié l’accueil des écrivains morts mais ici pas besoin d’horloge, même sans aiguilles.»

-« En tout cas, vous ne ressemblez pas au patron du café de New-York. » Répond-t-il du tac au tac.

 

-« Bon, voyons si vous méritez votre place à notre panthéon des écrivains » Commence-t-elle en fouillant sa paperasse… « Etiez-vous célèbre ? »

Là, son ego en prend un coup, il répond donc froidement :

-« Pas autant que vous mais j’avais mon petit succès ! » Mais, rien n’y fait, sa fugace rancune ne peut l’empêcher de voir, le coude posé sur un nuage, le regard attentif et pénétrant de sa bien-aimée l’irradier de lumière.

-« Je plaisante bien sûr, je mets un point d’honneur à travailler mes sujets. » Maintenant, il la voit comme une rani, travestissant le sens de sa phrase. Il se voit avec elle, escaladant, sous un grand soleil, un glacier aux reflets froids et pâles ; une même corde les tient attachés, ensemble…

-« J’ai adoré, plus encore que votre roman fleuve si célèbre, vos 338 pages de sonnets à la gloire de San Francisco ; cela m’a rappelé Pouchkine célébrant Saint-Pétersbourg dans Eugène Onéguine ! » Ce compliment rougeoie son cœur qu’il pense absent…

 

-« Puis-je choisir ici, de vivre près de vous et voir dans le reflet de votre accueil en or, un clin d’œil du destin qui serait là-dessous ? C’est pourquoi je demande, aimez- moi sans remord ! »

-« Voyant l’heure qui suit, en un instant fugace, me prenant pour Sita trônant dans son royaume, j’accepte votre amour que me tend votre paume, avant que Ravana, m’enlevant à vous, passe ! »

Alors, elle sourit puis s’efface en silence. Il la cherche ardemment, plus rien en lui ne pense. Où est-elle passée, sa Frankie adorée ? Elle est sa Saeeda, celle qui peut nourrir, toute soif d’absolu de son aura dorée.

Souffle venant du ciel, son corps vient de mourir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Contes
commenter cet article

commentaires

flipperine 06/10/2015 18:11

de la fiction

Sousmarin 19/10/2015 09:48

Nous parlons de religion donc oui... ;)

Nounedeb 05/10/2015 13:19

Et son âme s'envole, portée par Garuda? ** )

Sousmarin 19/10/2015 09:48

Une fin heureuse... ;)

Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche