Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 01:00

Oh, je sens de la tension dans cette pièce, Emma me semble de bien mauvaise humeur, je me demande bien pourquoi…
Mais où sommes nous, beau bureau, lambris et petits maîtres au mur, rien à voir avec la chambre de bonne de Bruno…
Et cette femme, waouh, je comprends l’attitude d’Emma maintenant !
Bas de soie, au crissement je peux vous le dire, soie et pas nylon ; je suis malheureusement situé trop haut pour juger de l’existence ou non d’un porte-jarretelles, désolé.

« Une édition de cette époque en un volume, c’est extraordinaire, j’ai besoin de quelques jours pour l’expertiser mais si elle est vrai, on peut en espérer 8 000 à 10 000 euros  dit-elle, cette belle femme que je ne connais pas. Ah, mais oui, c’est l’expert Maître Coline ! »
Bruno est subjugué, muet avec un regard un peu trop bas pour être décent…Emma, n’en pouvant plus, lui donne un coup de coude, ce qui entraîne sa chute par terre à la suite de quoi Maître Coline, pleine de compassion, se penche vers lui et en le touchant lui demande s’il n’a rien. Conclusion, il se relève encore plus rouge qu’il n’était et bredouille «oui, bon, parfait, d’accord, super, euh…bon !»
Moi, je n’ai rien vu mais à son comportement, je dirais porte-jarretelles…

Emma décide de prendre les choses en mains, si je peux dire, et règle l’affaire en 30 secondes, ils repasseront dans 48 heures pour le résultat de l’expertise. Elle saisit fermement le bras de Bruno, qui affiche quand à lui un sourire parfaitement niais, et ils franchissent tous 2 la porte nous laissant seuls, enfin…

Trop vite dit, voilà un homme qui rentre maintenant, me faudrait un peu de calme, fatigué moi…
- Alors, Mlle Grimaldi, quoi de neuf ce matin ?
- Rien de spécial, Monsieur Coline, une troisième édition linotype fin 19éme d’un livre sans beaucoup d’intérêt, « L'Art de jouir ».
Dès Coline sortit, Grimaldi saisit son téléphone :
- Monsieur Grossous, j’ai vu l’objet, édition en 1 exemplaire en relatif  bon état, vraiment exceptionnel !

- Absolument, 30 000 euros comme prévu, par contre je vois envoie un jeune homme avec qui vous devrez négocier entre 8 000 et 10 000, vous me verserez le complément comme prévu.

- Au revoir, monsieur Grossous, à bientôt - dit-elle en gloussant et en enchaînant sans temps mort, composant un autre numéro.
- Bruno, Mlle Grimaldi, j’ai un client, nous pouvons nous voir demain pour en parler si vous le voulez ?

- Chez moi plutôt, vers 16 heures, vous connaissez l’adresse ?

- A demain, j’ai hâte d’y être - finit-elle d’une voix enjôleuse.


Alors là, j’en reste sur le Mors. Quelle salope ! Voyons, que pourrais-je faire pour contrecarrer son plan diabolique…

 Bon, me voilà chez la Grimaldi, que j’avais prise au début pour Coline, qui était en fait son patron ; tout ça parce ce que je rêvais à l’inventeur de mon contenu…tout le monde a suivi ?
Nous avons peu de temps, Bruno va arriver, mais laissez moi tout de même vous raconter ce qui s’est passé ce matin…
J’ai eu l’occasion de voir un « jouet » extraordinaire, qui accouplé à une petite boîte jouant de la musique, vibre au rythme de cette même musique !
Alors là, je ne vous raconte pas ce que l’héroïne de mon histoire aurait pu faire avec…remarquez, cela aurait réduit singulièrement le nombre de personnages du roman !
On peut dire que la Grimaldi a été assidue à la tache, elle appelle ça son « échauffeur »… je trouve incroyable le temps que fonctionne la petite boîte qu’elle nomme MP3 !
Elle ne sait pas que son répondeur a enregistré une partie de son « échauffement » à cause d’un geste malencontreux de ma part, je suis tombé sur le bouton « Mémo ».
Pourquoi me direz vous… approchez je vais vous le murmurer à l’oreille…
Mais attendez, on sonne à la porte, c’est sûrement Bruno…

Elle a mis le paquet la Grimaldi, déshabillé qui porte bien son nom, ensemble La Perla en soie blanche, bain aux effluves de lavande et d’amandes douces ; sans compter le coiffeur et l’esthéticienne ce matin avant l’échauffement…une journée bien remplie et qui n’est pas finie !
En face, Bruno a l’air bien vulnérable. Pourtant, il a fait un effort visible : pantalon et chemise de bonne qualité, pull en laine vierge, rasé de près.
Voyons un peu la méthode de la Grimaldi pour le dévorer.
Technique de soufflage sur l’oreille en susurrant quelques mots lors du baiser d’accueil sur la joue ! Classique mais efficace …

Partager cet article

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Série
commenter cet article

commentaires

flipperine 02/02/2014 23:44

et même dans la vente de livres, on magouille

Sousmarin 08/02/2014 00:10



Quand l'argent est là, les rapaces aussi...



Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche