Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 11:37

Les sabots et l’odeur, toute particulière,

Accueillent le passant qui ne voit que du blanc,

A destination, il tombe comme pierre,

En voyant ce corps frêle et désormais si lent.

 

Ce dernier forme alors un mot qui reste en gorge,

Que son être affamé retient contre son gré,

Puis son oreille éteinte entend mal qui dégorge

Et ses deux yeux vitreux voient l’allée en cyprès.

 

Ils se ferment souvent, saturés de fatigue,

Par l’harassante tâche à devoir respirer.

Chaque côte saillante a fissuré la digue ;

Une fragilité qui ne peut qu’empirer.

 

La femme en blanc dénie une mort si présente,

Que le passant idiot voit roder en couloir,

Il ne peut qu’avaler cette étape en descente,

Déversant promptement chaque mot défouloir.

 

Ce corps, jadis bavard, hoche sa tête lourde,

Aux seules questions que son cerveau ressent,

Esquissant un sourire à une raison sourde,

Glissant main décharnée en celle du passant.

 

Un matin comme un autre, à l’aube jaillissante,

Le ciel indifférent, sans état d’âme, rompt,

Ce si fragile lien, que la chair vieillissante,

Garde avec le passant ; précaire ultime pont.

 

Effleurant un visage où la froideur s’installe,

Le passant et le blanc, désormais couleur deuil,

L’accompagnent vers porte où l’attend Dieu qui râle ;

Avec sourire en bouche, elle en franchit le seuil.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sousmarin - dans Alexandrins
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 09/08/2013 16:04

Les alexandrins ajoutent leur gravité à ce beau poème.

Sousmarin 11/08/2013 11:44



Merci.



Présentation

  • : Ballade poétique - Blog de poésie
  • Ballade poétique - Blog de poésie
  • : La poésie est une promesse d’émotions dont je vous propose un aperçu dans mon blog accessible à tous où, en tant que poète amateur passionné, je partage mes créations. Vous y trouverez tout type de poème (classique ou moderne) : sonnet et alexandrin avec ou sans hémistiche, acrostiche, haïku, tanka, ode, triolet, pantoum, poème parodique et d’autres, que je vous laisse découvrir ainsi que des contes poétiques, des nouvelles et mes écrivains favoris. Bonne ballade poétique au pays des rimes.
  • Contact

Recherche